HEMISPHERES N°23 Besoins essentiels, désirs superflus // www.revuehemispheres.ch
Ingenierie & ArchitectureN°23

Stéphane Lecorney mène des projets en lien avec la sobriété numérique. Ce chef de projet R&D à la Haute École d’Ingénierie et de Gestion du Canton de Vaud – HEIG-VD – HES-SO estime qu’il faudra faire tôt ou tard des choix parmi nos usages virtuels, notamment afin de lutter contre le dérèglement climatique. Par Maxime Garcia

HEMISPHERES N°20 – Focus «spécial Covid-19» sur six recherches HES-SO – Les données massives n’enterrent pas la science de papa // www.revuehemispheres.com
Andres Perez- Uribe. © Guillaume Perret | Lundi13
Design & Arts visuelsEconomie & ServicesIngenierie & ArchitectureN°20

La révolution des Big Data signe-t-elle la fin de la pensée, comme on l’entend parfois ? Les scientifiques du futur se contenteront-ils de passer sans trop réfléchir d’énormes quantités de données à la moulinette algorithmique ? Ce serait méconnaître à la fois la nature de la science et de notre intellect. Par Lionel Pousaz

« Se réapproprier le cloud: mode d’emploi»//www.revuehemispheres.com
5 Connected Objects est l’une des déclinaisons possibles de l’implémentation de son propre cloud. Avec ces cinq objets, les chercheurs ont souhaité matérialiser la présence fantomatique du cloud, qui cristallise notamment la peur de perdre ses données, stockées dans une entité abstraite. © ECAL / Daniela Droz & Tonatiuh Ambrosetti
Design & Arts visuelsFocus sur six recherchesN°16

Afin de mieux comprendre comment nous stockons et partageons nos données sur la Toile, l’ECAL a lancé une recherche s’articulant autour
du design, de l’ethnographie et de l’architecture. Résultat? Un kit pour rapatrier chez soi son «data-self». Par Tania Araman

« La pollution numérique, une solution plutôt qu’un problème ? » //www.revuehemispheres.com
Il vaut parfois mieux imprimer un e-mail que le conserver dans un data center qui consomme de l’énergie 24h/24, estime le spécialiste Jean-Philippe Trabichet. © Thierry Parel
Economie & ServicesFocus sur six recherchesN°16

Il a beau être dématérialisé, le numérique représente une source de pollution conséquente. Mais les technologies digitales constitueraient aussi une source d’économies d’énergie qui n’a pas encore atteint tout son potentiel. Par Martine Brocard